Déformation de la marionnette

 

 

Déformation de la marionnette

Le petit monstre de Jipé (Copyright).

 

Ce tutoriel est écrit avec Photoshop CS 6.

 

Depuis Photoshop CS5, une nouvelle fonction intéressante a été ajoutée, la Déformation de la marionnette.

Cette fonction, issue d’After Effects, se manipule de la même manière. Pour bien l’utiliser il faut comprendre son fonctionnement et je me propose de vous l’expliquer.

 

Qu’est-ce que la Déformation de la marionnette ? :

Cette fonction permet de créer des déformations selon un filet, on peut modifier certaines zones sans que cela n’affecte l’ensemble.
Elle fonctionne comme un système de poids, on ajoute des poids que l’on déplace.
Selon la position des poids et leur nombre, la zone qui se déforme sera plus ou moins importante.

Certains poids ne servent qu’à figer une zone de l’image alors que d’autres servent à déplacer une zone.

Il faut aussi savoir que la déformation se fait de manière intuitive et que les zones proches du poids qui se déplace, se déforment de manière intelligente et suivent le mouvement appliqué.

 

Utilisation de la fonction :

Pour appliquer une Déformation de la marionnette, il faut utiliser le menu Edition / Déformation de la marionnette.
Votre objet se voit appliquer un filet et c’est à partir de ce filet que vous ferez votre déformation.

Ajout d'un filet

Pour déformer, il faut ajouter des poids. Pour cela, un simple clic suffit pour ajouter un poids sur le filet. Un poids est représenté par un cercle noir.

Ajouter un poids

Quand le poids est actif, un point blanc est visible à l’intérieur.

Poids actif et poids inactif

Seulement voilà, à chaque poids correspond une zone de déformation limitée, qui se limite à l’espace entre plusieurs poids.
Effectivement, si vous ne placez qu’un poids sur le filet, quand vous déplacez ce poids, c’est toute l’image qui se déplace, parce qu’il n’y a pas de poids autour qui fixe le reste de l’image.

Prenons l’exemple de 2 poids. Si je déplace un des deux poids, alors l’image pivote puisque le second poids fixe la zone où il est déposé.
En fait, toutes les parties de l’image qui ne sont pas lestées d’un poids subissent le déplacement. Le seul poids inactif déposé fait donc office de pivot.

Faire pivoter

Un autre exemple. Je fixe la tête de mon monstre avec des poids, parce que je veux faire bouger ses pieds sans que cela n’affecte la tête.
Sur la capture, vous voyez donc que j’applique des poids sur la tête.

Appliquer des poids

Maintenant si je veux faire bouger la jambe et la plier par exemple, j’ajoute un poids au niveau du genou.

Ajout d'un poids au niveau du genou

Si je déplace ce poids, que ce passe t-il ? La jambe ne se plie pas, le pied suit le mouvement, donc la jambe se lève, mais au moins la tête ne bouge pas.

La jambe se lève

Seulement voilà, on veut plier la jambe mais on ne veut pas que le pied se lève. Il faut donc ajouter un poids sur la cheville avant de déplacer le poids du genou.

Ajouter un poids sur la cheville

Maintenant, on peut déplacer le poids du genou, la jambe va se plier et la cheville sera fixée. Mais le pied, comme il n’est pas lesté, suivra le mouvement.

Donc si vous ne voulez pas que le pied bouge, il faut alors ajouter un poids sur celui-ci.

Déplacer le genou

Maintenant, on peut plier la jambe, le pied ne bougera plus. Bon dans la logique des choses, la tête du petit monstre devrait légèrement s’abaisser, puisque la jambe se plie.
Mais ce tutoriel n’a pour but que de vous expliquer la notion de zone fixée par des poids et de zone déformée par le déplacement d’autres poids.

Le genou est plié

 

Ce tutoriel a été créé par HélèneM. Photoshoplus en a créé une nouvelle version, avec son autorisation.
Toute reproduction, exploitation ou diffusion du présent document est interdite.