Peinture, apprendre à mélanger les couleurs

 

 

Ce tutoriel a été écrit avec Photoshop CS6.

 

Le Pinceau mélangeur :

J’ai remarqué que la plupart des tutoriels concernant cet outil étaient des tutoriels pour transformer les photos en peinture. Et c’est bien mal apprécier cet outil qui est avant tout un Pinceau pour peindre et non un Pinceau pour bidouiller des photos et faire croire que… Il est donc de bon ton de lui faire retrouver sa vraie fonction.

Le Pinceau mélangeur est un Pinceau initialement prévu pour facilité la mise en forme et le mélange des couleurs quand on pratique la peinture numérique. Il peut être complémentaire de l’outil Pinceau et dans ce cas-là, il ne sert pratiquement qu’à mélanger des aplats de couleurs ou alors il peut être aussi utilisé seul puisqu’il contient un réservoir qui permet d’appliquer la peinture. L’avantage c’est que l’on peut doser la charge de peinture sur le Pinceau, le taux d’humidité de celui-ci, son nettoyage et la manière qu’il va mélanger les couleurs.

Toute personne ayant un tant soit peu pratiquer la peinture (huile, aquarelle, acrylique et même gouache) ne se sentira pas trop perdu par les options de l’outil. Même s’il faut bien reconnaitre qu’Adobe a encore quelques progrès à faire pour affiner un peu tout cela. Le Pinceau ne réagissant pas toujours de manière très réaliste et pouvant donc être un peu décevant quelquefois.

L’outil Pinceau mélangeur est donc un outil lié à l’outil Pinceau.

Outil Pinceau mélangeur

Sa barre de Propriétés est située en haut de l’interface de travail, on y trouve toutes les fonctions nécessaires pour un bon maniement et une bonne pratique.

Barre propriétés outil Pinceau mélangeur

Voici des explications sur cette barre des Propriétés, de gauche à droite :

  •   1  L’icône de l’outil avec en sous-menu des pinceaux prédéfinis
  •   2  Choix de la forme prédéfinie
  •   3  Affichage du panneau Forme pour configurer le Pinceau
  •   4  Le réservoir
  •   5  La charge automatique
  •   6  Le nettoyage du Pinceau
  •   7  Menu de paramètres prédéfinis
  •   8  Taux d’humidité
  •   9  Taux de charge
  • 10  Taux de mélange
  • 11  Le flux
  • 12  L’aérographe
  • 13  Échantillonner tous les calques
  • 14  Utiliser la pression du stylet

Voyons d’un peu plus près ces différents paramètres. Je ne reviens pas sur les paramètres courants, je passe donc directement au Réservoir.

Le réservoir :

À savoir :
Si le Réservoir n’est pas chargé, alors vous ne ferez qu’un mélange de couleurs déjà présentes sur le document. Cette option permet donc de charger le Pinceau d’une couleur, soit en choisissant une couleur en premier-plan, soit en prélevant directement sur le document. Attention toutefois, quand vous avez déjà travaillé un peu de mélange, la Charge reflète les nuances de couleurs et donc les applique.
Exemple, je charge le Pinceau avec une couleur, via le Sélecteur de couleurs. Il suffit de cliquer sur le Réservoir pour ouvrir le Sélecteur et choisir sa couleur. Vous pouvez aussi dérouler le menu du Réservoir et choisir de Charger la forme. La Forme se chargera avec la couleur de premier-plan affectée.

Vous constatez que le Réservoir est rempli d’une couleur unie.

Charger la forme

Par contre, si vous prélevez une source sur un document possédant un mélange de couleur, alors le Réservoir se remplira avec un échantillon de la source.

Échantillon de la source

Cette fonction peut être utile mais aussi parfois désagréable. Pour y remédier, choisissez dans le menu du Réservoir de Charger les couleurs unies seulement.

Charger les couleurs unies seulement

Maintenant que le Réservoir est plein, qu’il contient une couleur et que vous avez chargé le Pinceau (via le menu déroulant du Réservoir), vous pouvez peindre.
Pour info, dans l’exemple ci-dessous, tous les taux sont à 100 %.

Taux à 100 %

Si vous désirez changer de couleur, pensez avant à Nettoyer la forme. Pour vous faciliter le travail, vous pouvez décider de faire le travail de charge et de nettoyage automatiquement. Pour cela, il suffit d’activer les deux boutons prévus pour.

La Charge automatique.

Comme son nom l’indique, le Réservoir est toujours plein quand vous sélectionnez cette fonction. À chaque fois que vous relevez le Pinceau pour faire un autre coup de pinceau, le Pinceau sera toujours chargé.

Le nettoyage automatique.

Cette fonction quand elle est active, permet qu’à chaque nouveau coup de Pinceau, celui-ci soit propre. Ainsi il n’y a plus de résidus de charge. Si la Charge est en mode automatique, alors le prochain coup de Pinceau sera de la couleur initialisée dans le Réservoir. Si vous n’activez pas le nettoyage automatique, alors le prochain coup de Pinceau sera dépendant du mélange du dernier coup de Pinceau. Ainsi, si vous avez mélangé des couleurs au préalable, ces couleurs seront toujours présentes puisque le Pinceau n’aura pas été nettoyé.
Vous pouvez bien évidemment nettoyer le Pinceau manuellement via le menu déroulant du Réservoir.

Voici en images pour mieux comprendre.

Nettoyage automatique activé

Nettoyage automatique déactivé

Je ne m’étale pas sur le menu de paramètres prédéfinis, il applique des combinaisons d’humidité, de charge et de mélange les plus courants.

Le taux d’humidité.

Comme son nom l’indique, il définit si le Pinceau est sec ou plus ou moins humide donc s’il possède beaucoup ou peu de peinture. Quand le Pinceau est sec, le mélange est alors quasi inexistant.

Taux d'humidité à 0 %

Quand le Pinceau est humide, les couleurs se fondent alors plus facilement. Bien entendu, la manière dont les couleurs se mélangent et l’intensité de ce mélange dépend également de la Charge de peinture et du taux de mélange.

Taux d'humidité à 100 %

Le taux de charge.

Pas trop difficile à comprendre, plus le taux est élevé, plus le Pinceau est chargé de peinture, l’application de la peinture s’épuisera moins vite. En fait, cela spécifie la quantité de peinture chargée dans le Réservoir. Les traits de Pinceau sèchent d’autant plus vite que la dose de peinture chargée est faible.

Taux de charge

Le taux de mélange.

Cet indice permet de régler comment le mélange se fait entre la peinture déjà présente dans le document et celle dans le Réservoir. À 100 %, toute la peinture est prélevée sur le document et à 0 %, toute la peinture vient du Réservoir. Cependant, le paramètre Humidité détermine toujours comment la peinture se mélange sur la zone de travail.

Taux de mélange

Le flux.

Comme pour tous les autres outils de peinture, le Flux régule la quantité de peinture déposée. Plus le Flux est élevé, plus il y aura de peinture sur le document. Voici un exemple avec un Flux à 25 % et à 100 %.

Flux à 25 % et à 100 %

L’aérographe.

Il simule une peinture par aérographe. À mesure que vous déplacez le pointeur sur une zone, la peinture s’accumule lorsque vous maintenez le bouton de la souris enfoncé. La dureté, l’opacité et le flux de la forme contrôlent la rapidité et la quantité de peinture appliquée. Il suffit donc de cliquer sur le bouton pour activer ou désactiver cette option.

Échantillonner tous les calques.

Cette fonction permet quand vous avez plusieurs calques, d’échantillonner la peinture sur tous les calques et pas uniquement sur le calque actif. Ainsi, si vous avez deux calques distincts, les couleurs peuvent se mélanger quand l’option est active. Attention, le mélange se fera uniquement sur le calque actif. Les autres calques échantillonnés ne subiront aucun changement.

Echantillonner tous les calques

Voilà, un petit tour rapide de l’outil Pinceau mélangeur, il n’est pas si complexe que cela quand on commence à bien le comprendre et qu’on a acquis une certaine logique. Après, bien entendu, c’est dans la pratique et toujours dans la pratique que vous apprendrez à bien vous en servir et pourrez créer de véritables petits chef-d’œuvres numériques.

 

L’outil Doigt :

Si vous n’avez pas Photoshop CS5 ou une version plus récente, alors vous ne possédez pas le Pinceau mélangeur. Pour mélanger les couleurs, il existe plusieurs techniques et je vais vous parler ici, de l’outil Doigt, que vous avez surement tester un jour, mais qui vous a peut être frustré parce que le résultat n’a pas produit un mélange homogène, mais plutôt un gloubiboulga de couleurs informes et inesthétiques.

Je ne vais pas faire un long discours, juste vous donner une piste pour apprendre à vous servir de cet outil afin obtenir un mélange homogène.

La fonction de l’outil Doigt est d’étaler les couleurs déjà présentes. C’est un bon outil pour par exemple, créer des petites pointes de fourrure comme dans l’exemple ci-après (image).

Cette technique ne désengage pas l’illustrateur de fignoler ces extensions avec le Pinceau et une forme dont la dynamique de forme s’applique avec un contrôle de la variation de la taille sur fondu et une valeur adéquate (configuration du panneau Forme).

Dans l’image qui suit, l’outil Doigt est utilisé avec un Pinceau doux et une très forte intensité avoisinant les 100%.

Outil Doigt et outil Pinceau

Outil Doigt et outil Pinceau

Mais ce n’est pas le sujet de ce tutoriel, donc je vais plutôt vous expliquer comment mélanger des couleurs sans obtenir ceci :

Mélanger des couleurs

La frustration du résultat vient du fait que la plupart du temps, l’utilisateur ne sait tout simplement pas configurer la forme pour que l’outil soit efficace. Dans l’exemple qui suit, l’outil Doigt est utilisé de façon primaire, avec une intensité à 100, un outil rond doux, mais sans aucun paramètre de diffusion. Et c’est justement le paramétrage de votre forme qui fera que l’outil sera ou non efficace.

Pour obtenir un mélange homogène de base, il faut donc utiliser une forme douce avec une légère diffusion.

Forme avec Diffusion

Il ne reste plus qu’à appliquer délicatement l’outil Doigt pour créer le mélange. Attention à bien régler l’intensité, il faut faire plusieurs tests pour obtenir le mélange désiré.

Outil Doigt avec réglage Intensité

Bien entendu, en variant la taille du Pinceau, sa diffusion et aussi la forme de sa pointe, on obtient après quelques minutes de travail un résultat plutôt satisfaisant. Dans l’exemple ci-dessous, je fignole avec une forme pointilliste. Après, tout dépend du résultat que l’on souhaite obtenir.

Avec une Forme pointilliste

Il va sans dire qu’il faut passer du temps sur ce genre de détails, comme pour tout travail de peinture numérique. Tout ne s’obtient pas en 5 minutes.

 

Ce tutoriel a été créé par HélèneM. Photoshoplus en a créé une nouvelle version, avec son autorisation.
Toute reproduction, exploitation ou diffusion du présent document est interdite.

Articles similaires :