Glossaire Photoshop

Le GLOSSAIRE présente les définitions de mots ou termes employés dans Photoshop.

 

Glossaire :

234 définitions

 

 

A

 

• Action : voir à Script
• Accentuation : technique renforçant les détails d’une image en augmentant le contraste entre les zones claires et les zones sombres. (Nom emprunté à un procédé de photographie traditionnelle qui consiste à augmenter le contraste par la superposition d’un négatif légèrement flou sur l’original.)
• Adobe RVB : profil d’espace colorimétrique RVB créé par Adobe Systems, Incorporated. Il fournit un large spectre de couleurs (voir aussi à RVB).
• Aérographe : outil permettant de dessiner de façon diffuse, à la manière d’un aérographe.
• Alpha (couche) : voir à Couche Alpha
• Aplatir une image : fusionner tous les calques ainsi que l’image de fond pour ne plus faire qu’une seule image.
• Approche : espacement entre tous les caractères d’un bloc de texte.
• Atténuation : technique consistant à calculer la moyenne des valeurs de pixels adjacents afin de réduire le contraste et créer un effet adouci et flou.

B

 

• Baguette magique (outil) : outil qui permet de sélectionner un ensemble de pixels de couleurs proches.
• Balance des blancs : fonction qui compense la variation du rendu de couleurs identiques sous des sources d’éclairage différentes, lumière incandescente, lumière fluorescente, lumière du soleil, etc…
• Balance des couleurs : système régissant le mélange des couleurs d’une image à partir des niveaux des couleurs primaires cyan, magenta et jaune, et de leurs couleurs complémentaires rouge, vert et bleu, et permettant un contrôle individuel au niveau des trois gammes de tons (clairs, moyens et foncés).
• BMP : format d’enregistrement d’image «natif» de Windows.
• Bichromie : mode colorimétrique dans lequel l’image est constituée de niveaux de gris et de deux, trois ou quatre couleurs, obtenues grâce à des encres supplémentaires.
• Bitmap : mode colorimétrique dans lequel l’image est constituée exclusivement de pixels noirs et blancs.
• Bits/couche : nombre de bits par couche. Cette mesure correspond au nombre de tons contenus dans chaque couche de couleur.
• Bruit : artefact provenant d’une interférence ou d’une erreur liée à l’appareil photo. Le bruit se traduit souvent par des pixels isolés d’une couleur inattendue ou une apparence granuleuse générale. Certaines techniques de compression peuvent amplifier le bruit.

C

 

• Cadre de sélection : bordure rectangulaire autour d’une image, d’une forme ou d’un texte que vous pouvez faire pivoter ou redimensionner par glissement.
• Calque : sorte de feuille transparente qui se superpose à une autre, le contenu de chacune reste visible et peut être modifié indépendamment.
• Calque actif : calque sélectionné dans le panneau Calques.
• Calque de détourage : calque dont les parties transparentes servent de masque pour un autre calque.
• Calque de forme : calque de remplissage avec un masque de calque. Le premier détermine la couleur de la forme, et le second définit son contour géométrique.
• Calque de réglages : calque qui ne renferme aucun pixel et stocke uniquement des réglages à appliquer aux calques sous-jacents.
• Calque de remplissage : calque dont toute la surface est occupée par une couleur unique, un motif ou un dégradé.
• Calque de texte : calque contenant du texte vectorisé.
• Calque fond (ou Arrière-plan) : calque qui constitue la base d’une image et occupe toujours le bas de la pile des calques. Il ne peut pas renfermer de pixels transparents, car il est verrouillé.
• Calque verrouillé : calque du panneau Calques accompagné de l’icône de verrou. Vous ne pouvez pas modifier un calque verrouillé. Le calque d’arrière-plan est toujours verrouillé.
• Caractère Unicode : partie du système de codage universel des caractères.
• CMJN (Cyan, Magenta, Jaune, Noir) : mode colorimétrique destiné aux images à imprimer en quadrichromie et fondé sur une synthèse soustractive des couleurs ; l’encre du papier absorbe une partie de la lumière blanche qui l’éclaire, et elle réfléchit l’autre.
• Collection d’images (Planche contact II) : un document qui présente plusieurs images, elle peuvent être de dimensions différentes. Cet automatisme n’est plus présent par défaut dans Photoshop CS5 mais faut son retour dans CS 6. Pour CS 5 on peut l’installer à l’aide des Modules externes téléchargeables. Dans CS 6 on peut également passer par Bridge.

Des explications sur cette page : ▶ Aide officielle et mises à jour / Modules externes téléchargeables
 

• Compression sans perte ou avec perte : la technique de compression d’image sans perte empêche la dégradation de l’image causée par la perte de données. Les techniques de compression sans perte utilisent généralement un rapport de compression moins élevé que les techniques avec perte. Compression avec perte, cette technique de compression d’image utilise un rapport de compression qui entraîne la perte de certaines données de l’image.
• Contenu pris en compte : option utilisée avec l’outil Correcteur localisé. Sélectionnez cette option pour supprimer les objets inutiles sans créer de vides dans l’arrière-plan.
• Contour : c’est soit une ligne entourant une image ou partie d’une image créée à l’aide de la commande Contour ou avec un outil de dessin, de peinture ou de sélection ; soit cela caractérise des lignes créées à l’aide de l’un des outils de peinture ou de dessin, en particulier les formes.
• Contour de sélection : limites extérieures d’une sélection, affichée à l’écran sous forme de pointillés.
• Contour progressif : contour dont l’extérieur devient progressivement transparent.
• Contraste : différence entre les parties les plus claires et les plus sombres d’une image.
• Correction des tons : réglage appliqué aux tons d’une image : tons foncés, tons clairs ou tons moyens. Vous pouvez régler les valeurs des tons clairs et des tons foncés pour augmenter la gamme de tons, régler la luminosité des tons moyens sans affecter les valeurs des tons foncés et des tons clairs, etc…
• Couche : élément composant une image, dont il stocke les informations colorimétriques. Il existe trois types de couches :

  • les couches de couleur, créées automatiquement à l’ouverture d’une image (un graphisme RVB, par exemple, comporte une couche rouge, une verte et une bleue).
  • les couches alpha, qui stockent des sélections comme images en niveaux de gris.
  • les couches de tons directs, qui permettent d’utiliser des encres supplémentaires lors d’une impression (par exemple une couleur Pantone.).
  • l’expression couche composite ne désigne pas une véritable couche, mais l’image constituée par l’association de toutes les couches de couleur.
• Couche alpha : couche supplémentaire en niveaux de gris servant généralement à mémoriser les sélections.
• Couche cible : couche sélectionnée dans le panneau Couches de Photoshop.
• Couleur (panneau) : panneau permettant de sélectionner une couleur en fonction de différents critères.
• Couleurs chaudes : couleurs à l’extrémité rouge du spectre, y compris le jaune et l’orange, associées à la chaleur.
• Couleurs froides : couleurs se trouvant à l’extrémité bleue du spectre.
• Couleurs complémentaires : couple de couleurs lumineuses dont le mélange produit une lumière blanche (blanc), ou couple de couleurs d’encre dont le mélange produit du noir. Lorsque deux couleurs sont dites complémentaires, elles figurent face à face sur la roue chromatique.
• Couleurs indexées : mode colorimétrique fondé sur une table réunissant uniquement les couleurs essentielles d’une image (256 au maximum). Les autres couleurs sont simulées ou remplacées par la plus proche présente dans la table.
• Couleurs primaires additives : Rouge, vert et bleu. En associant ces trois couleurs, l’œil humain perçoit la totalité des couleurs. Pour créer des couleurs autres que les couleurs primaires additives, les moniteurs d’ordinateur combinent ces trois couleurs lumineuses. Par exemple, pour créer du jaune, un moniteur émet une combinaison de lumière rouge et verte. Lorsqu’elles sont associées les unes aux autres à leur degré d’intensité maximal, les couleurs primaires additives produisent du blanc.
• Couleurs primaires soustractives : Cyan, magenta et jaune. En théorie, la combinaison en quantités égales des pigments de ces trois couleurs produit du noir. Les imprimantes combinent ces couleurs selon des proportions variées afin de représenter l’ensemble des couleurs imprimables. Les couleurs primaires additives sont utilisées pour combiner les couleurs lumineuses, tandis que les couleurs primaires soustractives le sont pour les couleurs d’encre.
• Couleurs Web sécurisées : une des 216 couleurs dont l’affichage est homogène sur le Web, quel que soit le navigateur ou la plate-forme de l’ordinateur.
• Courbe de bézier : type de courbe utilisée dans les logiciels de dessin vectoriel et également dans Photoshop.
• Courbes (commande) : commande du menu Image / Réglages qui permet de modifier les valeurs colorées d’une image.
• Chrominance : désigne la composante colorée d’une image, généralement par opposition à la luminance. Utilisé principalement en vidéo.
• Crayon (outil) : outil permettant de dessiner des formes non lissées.
• Crénages : espacement entre deux caractères.

D

 

• Définition : netteté ou clarté des détails d’une image.
• Déformation : distorsion d’une image, souvent un texte, selon un large éventail de formes différentes. Vous pouvez, par exemple, déformer une ligne de texte en forme d’arc ou de vague.
• Dégradé : variation chromatique dans laquelle une couleur évolue pour finalement se transformer en une autre.
• Dégradé de type bruit : dégradé de couleurs réparties de façon aléatoire selon une gamme de couleurs spécifiées.
• Demi-teinte : image monochrome composée de points de taille variable simulant les nuances de gris d’une photo. Ce type d’image est employé pour la reproduction de photographies sur des imprimantes PostScript ou des presses d’imprimerie.
• Densité – (outil) : outil permettant d’éclaircir les zones de l’image auxquelles il est appliqué.
• Densité + (outil) : outil permettant d’assombrir les zones de l’image auxquelles il est appliqué.
• Déplacement (outil) : outil permettant de déplacer l’élément sélectionné (calque, sélection, texte, repère ou image entière).
• Dessin vectoriel : dessin défini par des formules mathématiques, contrairement aux images bitmap qui se composent de points. Cette définition permet notamment de redimensionner ces dessins sans altérer leur qualité.
• Détourage : méthode permettant de simuler la transparence dans les images affichées sur des pages Web. Lorsque la transparence n’est pas prise en charge, vous pouvez spécifier une couleur de détourage correspondant à l’arrière-plan afin de simuler la transparence.
• Détourage d’un élement : technique consistant à isoler cet élement, seul sur un calque.
• Diffusion : caractérise la distribution des empreintes de la forme sur un contour.
• Doigt (outil) : outil permettant d’étaler la couleur à la manière d’un doigt sur de la peinture humide.
• Dominante couleur : variation chromatique indésirable et inattendue dans une photo. Par exemple, une photo prise en intérieur sans flash risque de contenir trop de jaune.
• Données vectorielles : données caractéristiques des polices PostScript utilisées pour l’impression. Ces données sont stockées dans le fichier de police vectorielle, également appelée police d’imprimante.
• Droplet : petit programme qui renferme un script, il est applicable à une image directement depuis le Poste de travail (ou l’Explorateur) de Windows, et depuis le Finder, sur Macintosh. On accède à la commande Droplet par le menu Fichier / Automatisation / Créer un droplet…. IMAGE

E

 

• Échantillonnage : sélection d’une couleur à l’aide de la Pipette en vue de l’utiliser avec un outil de dessin ou de peinture.
• Effets de calque : commande du menu Calque, permet d’appliquer au calque actif différents effets.
• Ellipse de sélection : outil permettant de créer des sélections en forme d’ellipse. Permet également de créer des cercles (en maintenant la touche Maj enfoncée).
• Entrelacement : affichage d’une série de versions basse résolution d’une image dans un navigateur alors que le fichier image complet est en cours de téléchargement.
• Eponge (outil) : outil qui permet d’accroître ou de réduire la saturation des zones de l’image.
• EPS : format d’enregistrement de fichier utilisé pour l’exportation d’images vers des logiciels de mise en page ou pour l’importation d’images vectorielles.
• Espace colorimétrique : mode de couleur conçu pour un périphérique ou dans un but spécifique. Par exemple, Adobe RVB est l’espace colorimétrique utilisé par les applications Adobe, et sRVB est l’espace colorimétrique utilisé par la plupart des moniteurs. Les espaces colorimétriques jouent un rôle important dans la gestion des couleurs, où le profil de couleur d’une image est concilié avec l’espace colorimétrique de l’application ou du périphérique sur lequel l’image est affichée. L’espace colorimétrique utilisé par les applications Adobe est parfois appelé espace de travail.
• Estomper : lorsqu’elle est utilisée avec les outils de peinture, commande permettant de contrôler le nombre d’étapes nécessaires pour atténuer le flux de peinture jusqu’à le faire disparaître.
• État d’historique : état d’une image indiqué dans le panneau Historique.
• EXIF (Exchangeable Image File Format) : standard conçu pour simplifier l’échange des données entre appareils photo et logiciels. Les données peuvent inclure la marque de l’appareil, la date et l’heure de la prise de vue, les réglages de l’appareil, la vitesse d’obturation, etc…
• Exposition : mesure de la quantité de lumière sous laquelle une photo est prise. Les photos numériques sous-exposées sont trop sombres, tandis que celles surexposées sont trop claires.

F

 

• Famille de polices (de caractères) : ensemble de polices portant le même nom mais ayant des styles différents. Par exemple, les polices Times Italic, Times Bold et Times Bold Italic appartiennent toutes à la même famille de polices.
• Formes (panneau) : panneau permettant de sélectionner et de créer des formes utilisées avec différents outils (Pinceau, Gomme, etc…).
• Forme d’historique (outil) : outil qui permet de rétablir l’image telle qu’elle était précédemment, là ou l’outil est appliqué.
• Forme personnalisée : forme figurant dans le sélecteur de forme personnalisée de la barre d’options. Le sélecteur de forme personnalisée est disponible lorsque vous sélectionnez l’outil Forme personnalisée (touche U).
• Forme prédéfinie : forme dont la taille, l’épaisseur et d’autres paramètres sont prédéfinis. Photoshop contient déjà des formes prédéfinies et vous pouvez créer vos propres formes.
• Filtre : ensemble de calculs appliqués aux pixels d’une image, en vue de modifier l’apparence de cette dernière. Certains filtres donnent un aspect plus traditionnel à une illustration, tandis que d’autre confèrent plus de réalisme à certains graphismes, par exemple.
• Flou : adoucissement des détails d’une image ou de parties d’une image.
• Flou gaussien : effet adoucissant appliqué par une distribution en forme de cloche des tons et des couleurs.

G

 

• Galerie de photos web : fichier HTML qui présente une série de miniatures d’images et lie chacune d’elles par un lien hypertexte à la version grandeur réelle du graphisme.
• Gamme des couleurs : plage de couleurs pouvant être reproduites par un périphérique dans un espace colorimétrique.
• Gestion des couleurs : système utilisé pour obtenir des couleurs uniformes lors du transfert d’une périphérique à un autre (par exemple, d’un appareil photo vers un ordinateur et d’un ordinateur vers une imprimante).
• GIF (Graphics Interchange Format) : format de fichier limité à 256 couleurs, qui préserve la transparence. Compressé selon une méthode qui n’entraîne aucune perte de données, il produit des fichiers de petite taille. Très employé sur le web, le format GIF convient particulièrement aux logos, mais est déconseillé pour les photographies, trop riches en couleurs.
• Gomme (outil) : outil permettant d’effacer les zones de l’image auxquelles il est appliqué.
• Goutte d’eau (outil) : outil permettant de rendre floues des zones de l’image.
• Graphique vectoriel : lignes, formes et autres composants d’image graphique stockés dans un format qui incorpore des formules géométriques pour le rendu des éléments de l’image. Pour cette raison, les graphiques sont mis à l’échelle sans dégradation de la qualité de l’image, et la sortie ne contient pas de lignes crénelées. Adobe Illustrator est un programme d’illustration vectorielle.
• Grille : quadrillage visible uniquement à l’écran, qui facilite le déplacement des objets. IMAGE. On affiche la Grille par le menu Affichage / Afficher / Grille. On peut gérer la Grille par le menu Edition / Préférences / Repères, grille et tranches…
• Groupe de calques : collection de calques enregistrés ensembles avec une image. Pour voir le contenu d’un Groupe il suffit de l’ouvrir en cliquant sur la flèche en début de ligne.
• Groupe de détourage : ensemble de calque dont l’un masque partiellement le contenu des calques sous-jacents.

H

 

• Halo (de netteté) : artefact revêtant la forme d’une auréole lumineuse entourant les contours, résultant d’un renforcement de la netteté. Photoshop dispose d’un filtre Halo qui simule cet effet.
• Hicolor : expression anglo-saxonne sans équivalence en français, désignant un affichage en milliers de couleurs (16 bits ou 65 000 couleurs).
• Histogramme : représentation graphique sous forme de barres de la répartition des valeurs en pixels d’une image numérique. L’axe horizontal représente les niveaux allant de 0 (plus foncé) à 255 (plus clair), et l’axe vertical représente le nombre de pixels à chaque niveau.
• Historique (panneau) : enregistre les différentes actions effectuées et permet d’y revenir.
• HSB : abréviation de Hue, Saturation, Brightness – voir le terme TSL à la lettre T.

I :

 

• ICC (International Color Consortium) : les profils de périphérique ICC sont les profils standard de l’industrie utilisés pour la reproduction précise des couleurs sur des périphériques tels que des scanners, des moniteurs et des imprimantes (voir aussi à Profil).
• ICM (Image Color Management) : il s’agit du système intégré de gestion des couleurs de Windows qui utilise différents profils de couleurs pour les images et les périphériques, notamment pour les scanners ou les imprimantes. Ce système est comparable à ColorSync d’Apple sous Mac OS.
• Image bitmap : image constituée de rangées et de colonnes de pixels dans la mémoire de l’ordinateur. Également appelée image pixellisée. Les formats BMP, GIF, JPEG, PSD, PICT et TIFF sont des formats de fichier bitmap (voir aussi Graphique vectoriel).
• Image cliquable : image dont certaines zones sont associées à un lien hypertexte.
• Image composite : affichage simultané de toutes les couches d’une image. ll s’agit de l’affichage «normal» d’une image, par opposition à l’affichage d’une seule couche à la fois.
• Image sous-exposée : une image sous-exposée est une image trop sombre prise sous un éclairage peu lumineux ou avec des réglages d’appareil photo incorrects.
• Image surexposée : une image est surexposée lorsqu’elle a reçu trop de lumière et qu’elle apparaît à la fois très pale et comme délavée. On emploi aussi le terme « brûlée » pour la définir.
• Image vectorielle : image composée de courbes mathématiquement définies. De telles images sont générées par des logiciels de dessin vectoriel tels qu’Illustrator, CorelDraw ou Freehand.
• Informations (panneau) : panneau donnant des informations quant à la position du pointeur, à la taille de la sélection ou aux valeurs colorimétriques de l’image.
• Instantané : version d’une image telle qu’elle existait à un moment donné et stockée dans le panneau Historique. Permet de revenir à une version antérieure de l’image.
• Interlignage : Manière d’espacer harmonieusement les lignes d’un texte.
• Interpolation : création ou suppression de pixels en fonction des pixels existants d’une image lorsque celle-ci est redimensionnée ; la création ou la suppression de pixels se fait en fonction de formules mathématiques.
• Isohélie : procédé permettant de réduire le nombre de tons continus d’une image. L’isohélie produit une image plate, de type bande dessinée. Cet effet peut être appliqué délibérément mais est parfois le résultat d’une surcompression.

J

 

• JPEG (Joint Photographic Experts Group) : format de fichier compressé selon une méthode qui entraîne la perte de certaines données et qui produit des fichiers de petites taille. Très employé sur le web, le format JPEG ne préserve pas la transparence et convient particulièrement aux photographies, dont il préserve les couleurs et les variations de luminosité.
• Justifier : artifice typographique consistant à donner à chaque ligne d’un texte la même longueur.

L

 

• Lab : mode colorimétrique réunissant trois couches : une pour la luminance (L), une pour les couleurs allant du vert au rouge (a) et une pour les couleurs allant du bleu au jaune (b).
• Lasso (outil) : outil permettant de créer des sélections à main levée.
• Ligne directrice : ligne définissant la tangente d’une courbe et terminée à ses deux extrémités par un point directeur.
• Lissage : technique qui consiste à lisser les contours d’une image, d’un graphique ou d’un texte. Les contours lissés apparaissent flous en gros plan mais lisses à une distance d’observation normale. Le lissage est essentiel en télédiffusion pour l’utilisation de graphiques de haute qualité.
• Loupe (outil) : outil permettant d’augmenter ou de réduire le rapport d’affichage de l’image.
• Luminance : la composante d’une image Lab qui définit la luminosité des différentes zones de l’image.
• Luminosité : clarté d’une couleur. Une luminosité nulle équivaut à du noir.

M :

 

• Main (outil) : outil permettant de faire glisser le contenu de la fenêtre du document.
• Masque : image en niveaux de gris qui ne laisse que partiellement apparaître les pixels des calques sous-jacents. Chaque masque constitue une couche. Par rapport à une simple sélection, un masque offre une palette de modifications beaucoup plus large, car il constitue une image bitmap.
• Masque de fusion : masque associé à un calque dont il modifie l’apparence sans affecter réellement les pixels.
• Masque de texte (outil) : permet de générer du texte sous la forme d’un contour de sélection.
• Mesure (outil) : outil permettant de mesurer les distances et les angles dans l’image.
• Mezzo-tinto : effet simulant le motif de la lumière et de l’ombre rencontré sur les gravures réalisées à partir d’une plaque rugueuse.
• Mode bitmap : dans Photoshop, image comportant uniquement des pixels soit noirs, soit blancs.
• Mode colorimétrique : système régissant le modèle (RVB, CMJN,…) employé pour l’affichage et l’impression d’une image.
• Mode de couleur : détermine la façon dont les composantes chromatiques sont associées, en fonction du nombre de couches de couleur dont dispose le modèle colorimétrique. Les modes de couleur les plus courants sont, entre autres, les modes Niveaux de gris (1 couche), RVB (3 couches) et CMJN (4 couches).
• Mode de fusion : mode de dessin qui définit une manière particulière de mêler les pixels colorés du calque actif à ceux des calques sous-jacents.
• Mode masque : mode permettant de créer directement un masque dans l’image à l’aide des outils de dessin.
• Moiré : motif à bandes onduleuses dans une image ressemblant au motif produit par de la soie sur laquelle on aurait renversé de l’eau. Le moiré peut provenir de l’incapacité de l’appareil photo à capturer le détail d’une image.
• Motif : carreau aux contours invisibles, qui est répété afin d’occuper toute la zone qu’il doit remplir.
• Multicouche : image comportant des couches supplémentaires par rapport aux couches standards (CMJN, RVB, Lab) ; les images multicouches sont généralement destinées à des impressions spéciales.

N

 

• Navigation (panneau) : panneau proposant un aperçu de l’image entière et permettant de s’y déplacer rapidement.
• Netteté : dans les programmes de retouche de photos, toute fonctionnalité qui améliore les détails sur les contours des objets et personnes photographiés. Le renforcement de la netteté est souvent appliqué lors du traitement dans l’appareil photo, bien que ce renforcement ne soit pas appliqué aux images de fichier Camera Raw (voir aussi Accentuation).
• Netteté (outil) : outil permettant d’accentuer la netteté dans les zones auxquelles il est appliqué.
• Niveaux : système permettant de réduire ou d’agrandir la gamme des valeurs de luminosité de l’image en ajustant les tons clairs, moyens ou sombres de l’image ou d’une couche de couleur particulière. Les niveaux d’entrée définissent les contrastes, et les niveaux de sortie, la luminosité.
• Niveaux automatiques : commande de correction automatique des couleurs.
• Niveaux de gris : mode colorimétrique dans lequel l’image se compose de nuances de gris (256 au maximum).
• Nuances : couleurs prédéfinies que vous pouvez sélectionner dans le panneau Nuancier.
• Nuancier (panneau) : panneau permettant de stocker des couleurs et de les sélectionner rapidement.
• Numérisation : processus de conversion d’une image tangible, telle qu’une diapositive ou une impression, en image numérique, à l’aide d’une lumière dirigée sur des capteurs tels que les capteurs CCD.

O

 

• Opacité : le fait qu’une image ou une partie d’image soit plus ou moins transparente. Il est possible de modifier les propriétés d’opacité d’un calque, des outils de dessin (Pinceau, Gomme…) ou d’une partie de l’image.
• Opaque : contraire de transparent. Un texte, une forme ou un calque opaque ne laisse rien transparaître.
• Options (panneau) : panneau permettant de modifier les propriétés de l’outil actif. Le nom de ce panneau change en fonction de l’outil actif, il se nomme donc Options du Pinceau, Options de la Plume, etc…

P :

 

• Panneau (anciennement Palette) : petite fenêtre mobile de l’interface de Photoshop permettant de modifier rapidement certaines propriétés ou d’accéder à certaines fonctions.
• PCD : abréviation de PhotoCD, le format de fichier propriétaire de Kodak.
• PDF (PDP : Portable Document Format) : format de fichier Adobe qui capture les éléments d’un document imprimé, y compris les graphiques et les photos, sous la forme d’une image électronique. Vous pouvez effectuer des recherches dans un document PDF, le parcourir, l’imprimer et l’envoyer par courrier électronique. Les fichiers PDF et PDP sont identiques, à l’exception près que les fichiers PDP s’utilisent avec Adobe Acrobat et les fichiers PDF avec Adobe Photoshop.
• Perspective : angle ou niveau de la prise de vue, c’est-à-dire la vue « œil de l’appareil ».
• PICT : format de fichier natif du Macintosh. Extension Windows : .pct
• Pinceau (outil) : outil permettant de dessiner des formes lissées.
• Pipette (outil) : outil permettant de prélever des échantillons de couleur.
• Pixel : l’élément de base d’une image numérique.
• Planche contact : document qui présente une série d’images sous forme de miniature, de la même manière qu’une véritable planche contact de photographe.
• Plug-in : filtre externe venant compléter les filtres livrés avec Photoshop. Parfois, les filtres livrés avec Photoshop sont également appelés plug-in.
• Plume (outil) : outil permettant de dessiner des tracés.
• PNG (Portable Network Graphics) : format de fichier assez récent, qui n’est pas reconnu par tous les navigateurs web. Compressé selon une méthode qui n’entraîne aucune perte de données, il préserve la transparence. Le format PNG-8 prend en charge les couleurs 8 bits (comme le format GIF), tandis que le format PNG-24 prend en charge les couleurs 24 bits (comme le format JPEG).
• Point : unité de mesure par défaut du texte (par exemple, Times Roman Normal, 12 points).
• Point d’ancrage : point de contrôle d’un tracé. Il en existe trois types :

  • point simple : point sans ligne directrice.
  • point d’inflexion : point duquel partent deux lignes directrices, qui se manipulent en fait comme une ligne droite unique.
  • sommet : point qui crée une sorte de rupture dans le tracé et duquel partent une ou deux lignes directrices indépendantes.
• Point directeur : dans un tracé, point qui permet de définir l’orientation d’une courbe.
• Point blanc : point de référence utilisé pour représenter le blanc. Il sert à calculer toutes les autres couleurs de l’image.
• Point noir : point théoriquement le plus sombre d’une image.
• Pointillisme : style de peinture par très petites touches de points indiscernables individuellement à une certaine distance. L’œil fusionne les points selon la couleur perçue.
• Points par pouce (ppp) : mesure de la résolution de l’imprimante. Des valeurs en ppp élevées produisent des impressions aux détails précis.
• Police : ensemble de lettres, chiffres, signes de ponctuation et symboles partageant la même graisse, la même chasse et le même style. Times Italic en est un exemple.
• Pixel : unité rectangulaire élémentaire des données dont est composée une image numérique. Les contours des pixels forment un motif en dents de scie à moins que le lissage ne soit utilisé (voir aussi Image bitmap).
• Pixels par pouce (ppp) : mesure de la résolution de l’image enregistrée dans un fichier d’appareil photo ou d’ordinateur. Des valeurs en ppp élevées produisent des photographies aux détails précis et aux fichiers volumineux.
• PostScript : langage de programmation développé par Adobe qui décrit l’aspect du texte, les formes graphiques et les images échantillonnées sur les pages imprimées ou affichées à l’écran. Utilisé par les imprimantes haut de gamme et les flasheuses.
• Pot de peinture (outil) : outil permettant de remplir une surface avec une couleur ou un motif.
• Profil : Informations sur l’espace colorimétrique d’un périphérique, d’une application ou d’un fichier photo. Un profil colorimétrique de périphérique ICC permet de convertir les données chromatiques d’une image de sorte que la couleur soit reproduite fidèlement sur le périphérique en question (voir aussi ICC et Gestion des couleurs).
• Profil incorporé : profil ICC (couleur) résidant dans un fichier image. Ce profil garantit une interprétation exacte des couleurs de l’image.
• Profondeur de couleur : mesure, exprimée en bits, du nombre de couleurs pouvant être reproduites sur un écran ou à l’impression de chaque pixel d’une image. Plus la profondeur est élevée, plus le nombre de couleurs disponibles est grand, et plus leur représentation est précise dans l’image numérique.
• PSD : format d’enregistrement de fichier. Il s’agit du format d’enregistrement natif de Photoshop.

R

 

• Rapport hauteur/largeur : Rapport entre la largeur et la hauteur d’une image. Par exemple, le rapport L/H de l’affichage vidéo standard est de 4:3. La plupart des films sont toutefois tournés en 16:9, un rapport L/H plus long.
• Recadrer une image : rogner une image, c’est-à-dire en supprimer une partie.
• Rectangle de sélection (outil) : outil permettant de créer des sélections rectangulaires. Ainsi que des carrés (en maintenant la touche Maj enfoncée).
• Redimensionner une image : changer les dimensions d’une image. Cette opération peut s’effectuer avec ou sans ré échantillonnage. Dans le premier cas, la taille et/ou la résolution sont affectées. Dans le second cas, augmenter la taille de l’image baisse la résolution, et inversement.
• Rééchantillonnage : modification du nombre de pixels composant une image lors du redimensionnement de cette dernière. Agrandir une illustration entraîne un ajout de pixels dont la couleur est établie en fonction des pixels voisins. La réduire, en revanche, entraîne une suppression de pixels (sous-échantillonnage). Ces deux types d’opérations altèrent la netteté de l’image.
• Réglage du gamma : contraste résultant de l’obscurcissement ou de l’éclaircissement des tons moyens d’une image. Lorsque vous réglez le gamma, vous modifiez la luminosité des tons moyens sans affecter considérablement les tons clairs et les tons foncés.
• Règles : zones graduées qui permettent de mieux appréhender les aspects dimensionnels d’une illustration. On affiche les Règles (horizontale et verticale) par le menu Affichage / Règles. On peut choisir l’unité des Règles en faisant un clic droit dessus, un menu de choix d’unité apparaît. IMAGE
• Repère : ligne droite qui sert de référence pour le positionnement des dessins.
• Résolution : nombre de pixels figurant par unité de longueur de l’image imprimée.
• Résolution d’affichage : nombre de pixels affichés par un écran, par exemple, 1024 x 768 pixels.
• Résolution du moniteur : résolution d’un moniteur dont les dimensions sont exprimées en pixels. La taille d’une image affichée à l’écran dépend des dimensions en pixels de l’image en question, de la taille du moniteur et de la résolution de ce dernier (voir aussi Résolution et Résolution d’imprimante).
• Résolution d’imprimante : finesse des détails rendus dans une image par une imprimante. Elle est mesurée en points d’encre par pouce (ppp). Une résolution de 240 ppp produit généralement de bons résultats lors de l’impression de photos de haute qualité sur une imprimante à jet d’encre (voir aussi Résolution et Résolution de moniteur).
• Retoucher : corriger des aspects d’une image, en vue d’améliorer cette dernière. Photoshop est l’un des plus puissants logiciels de retouche d’images existant. Il vous permet d’intervenir sur les couleurs comme sur la luminosité, le contraste ou la netteté, mais aussi de gommer des composants ou des défauts tels que des rayures.
• Rognage : suppression de pixels d’une image à l’aide de la commande Rogner de Photoshop.
• Roue chromatique : représentation circulaire des couleurs du spectre visible selon laquelle les couleurs complémentaires sont directement à l’opposé les unes des autres.
• RVB (Rouge, Vert, Bleu) : mode colorimétrique destiné aux images à afficher sur écran et fondé sur une synthèse additive des couleurs ; les couleurs s’associent pour en créer une autre.

S

 

• Saturation : pureté d’une couleur. Une saturation nulle équivaut à un gris, et une saturation maximale produit la version la plus pure d’une teinte. Changer la saturation de couleurs modifie leur intensité.
• Script : c’est un ensemble de commandes réunies en une seule, exécutable d’un simple clic. Les scripts s’utilisent avec le panneau Scripts. IMAGE
• Script (panneau) : panneau où peuvent être enregistrées des actions successives pour les exécuter ensuite d’un seul clic.
• Sélecteur de couleurs : boîte de dialogue permettant de choisir une couleur en fonction de divers paramètres.
• Sélection : partie d’une image sélectionnée en vue d’une manipulation quelconque : duplication dans un calque, correction des couleurs, suppression, rotation, etc. La sélection est formée par tous les pixels, entièrement ou partiellement sélectionnés, définis par la délimitation de la sélection.
• Séparation des couleurs : conversion des données chromatiques RVB en données CMJN pour l’impression.
• Sépia : voir Tirage sépia
• Simplification : conversion d’un calque de texte, de forme, de couleur en aplat, de dégradé ou de remplissage à motif en un calque d’image ordinaire. Vous devez simplifier ces types de calques avant d’appliquer des filtres ou d’utiliser des outils de peinture.
• sRVB : espace colorimétrique RVB désormais standard sur le Web. La plupart des moniteurs d’ordinateur peuvent uniquement afficher les couleurs de l’espace colorimétriques RVB (voir aussi Espace colorimétrique).
• Style faux gras : style de texte permettant d’appliquer un effet gras à une famille de polices de caractères dépourvue du style Gras.

T

 

• Table des couleurs : dans une image à couleurs indexées, la table des couleurs regroupe toutes les couleurs de l’image. La commande Image / Mode / Table des couleurs permet de visualiser et de modifier la table des couleurs d’une image en mode couleurs indexées.
• Taille de la zone de travail : cette commande permet de créer de la place supplémentaire autour de l’image.
• Tampon (outil) : le tampon permet de reproduire une partie de l’image dans une autre zone de l’image ou dans un autre document.
• Teinte : couleur pure, mesurée sur un cercle de 360 degrés, appelé Roue chromatique. Le rouge se trouve ainsi à 0 degré, et le vert, à 120 degrés, par exemple.
• Température : en matière de couleur, degré de chaleur (en degrés Kelvin) qu’un objet doit absorber avant de produire une certaine couleur. Chaque couleur est associée à une température de couleur, comme le sont différents types de lumière.
• Texte (outil) : l’outil texte permet d’insérer du texte dans l’image.
• Texte de paragraphe : texte saisi dans un cadre et dont Photoshop gère les retours à la ligne.
• Texte de point : texte libre qui ne figure pas dans un cadre et s’inscrit sur la même ligne tant que vous n’appuyez pas sur la touche Entrée.
• TIFF : format d’enregistrement de fichier (sous Photoshop, l’extension correspond à .tif).
• Tirage sépia : photographie en tons de brun. Les programmes de retouche de photos simulent cette apparence ancienne par application d’effets spéciaux.
• Tolérance : mesure de la précision de certains outils. La tolérance représente la variation de la valeur entre des pixels adjacents affectés par un outil. Plus la tolérance est élevée, plus le nombre de pixels affectés ou sélectionnés est important.
• Tons clairs et tons foncés : couleurs claires et foncées d’une image.
• Tons moyens : zone comprise entre le ton clair le plus sombre et le ton foncé le plus lumineux.
• Tracé : ensemble de segments droits ou courbes permettant de créer des lignes, dessins ou sélections.
• Tracés (panneau) : ce panneau permet de conserver les tracés créés avec l’outil Plume.
• Trait (outil) : comme son nom l’indique, l’outil Trait (touche U) permet de dessiner des traits, munis ou non de pointes fléchées.
• Traitement par lots : exécution simultanée d’une ou plusieurs tâches informatiques sur un ensemble de fichiers.
• Tranche : découpe rectangulaire dans une image qui est traitée en tant que fichier indépendant. L’agencement des tranches d’un graphisme est régi par les fichiers HTML. On distingue les tranches utilisateur (que vous créez manuellement), les tranches créées d’après un calque et les tranches automatiques, générées par Photoshop.
• Transformation : mise à l’échelle, réduction, agrandissement, inclinaison, distorsion, rotation ou modification de la perspective d’un calque, d’une sélection ou d’une forme.
• Transition : effet ajouté entre deux photos, par exemple dans un diaporama, qui détermine l’aspect visuel du passage d’une photo à l’autre. Par exemple, lorsque vous ajoutez une transition par fondu entre deux photos, la première s’estompe peu à peu pour faire place progressivement à la seconde.
• Transparence : dans le domaine de la photographie numérique, fonctionnalité prenant en charge les zones transparentes d’une image ou d’un calque d’image. Certains formats d’image ne prennent pas en charge la transparence.
• TrueColor : expression anglaise (sans équivalent français) qui désigne une image en millions de couleurs. (24 bits ou 16 millions de couleurs).
• TSL : modèle colorimétrique permettant de définir une couleur en fonction de sa Teinte, de sa Saturation et de sa Luminosité.
• TWAIN : protocole permettant aux applications et aux périphériques, tels que des scanners et des appareils photo, d’échanger des informations et de communiquer avec les logiciels de dessin.

V

 

• Valeur de luminosité : Luminosité d’une image ou d’une sélection, généralement exprimée par un pourcentage compris entre 0 (noir) et 100 (blanc).
• Variation de teinte : définit le taux auquel la couleur du contour bascule entre les couleurs de premier plan et d’arrière-plan. Plus la valeur est élevée, plus les permutations sont fréquentes.
• Version précédente : commande rétablissant la dernière version enregistrée de l’image.
• Vignetage : effet caractérisé par une diminution progressive de la luminosité sur les bords d’une image.
• Vignette : petite représentation basse résolution d’une image. Le programme affiche des vignettes des photos que vous utilisez afin de vous permettre de les repérer et de les modifier.

 

W

 

• WBMP (Wireless BitMaP) : format de fichier récent, propre au langage de balisage WML (Wireless Markup Language), qui est utilisé par les terminaux WAP, téléphones portables et assistants numériques personnels. Non compressé, il prend en charge la couleur 1 bit et ne crée donc que des images en noir et blanc.

Z

 

• Zone de travail : espace de travail délimité autour d’une image existante, dans la fenêtre de l’image. Les données relatives aux calques peuvent être situées en dehors de la zone de travail, mais elles sont rattachées à la zone de travail lorsque vous aplatissez l’image.
• Zone sensible : zone dans laquelle la concentration de lumière est telle que les détails sont perdus, à savoir une zone éclatée en blanc.