Peinture, comprendre le panneau Forme

 

 

Comprendre le panneau Forme

Ce tutoriel est écrit avec Photoshop CS 6.

 

Comprendre le panneau Forme de Photoshop pour bien configurer ses formes prédéfinies.

Pour utiliser pleinement ses formes prédéfinies dans Photoshop quand vous pratiquez la peinture numérique (ou la photomanipulation), il faut comprendre comment fonctionne le panneau des formes.

Je vous propose ce petit descriptif du panneau Forme, indispensable pour qui veut tirer partie au maximum de sa tablette et de son stylet.

 

Présentation du panneau Forme :

Je pense qu’il n’est pas nécessaire de vous rappeler que pour que le panneau soit actif (non grisée), il faut qu’un outil utilisant une forme prédéfinie (Pinceau, Tampon, Gomme, etc…) soit sélectionné.

Voici une capture du panneau Forme inactif : aucun outil utilisant une forme n’est sélectionné.

Panneau inactif

Le panneau est actif, l’outil Pinceau est sélectionné.

Panneau actif

Vous remarquez que plusieurs paramètres sont applicables, ce sont ces paramètres que je vous décris dans ce tutoriel.

Paramètres

Vous avez votre Pinceau et vous voulez le configurer,
la première chose à faire est donc de sélectionner une forme dans le premier onglet Forme de la pointe (vous pouvez également le faire par clic droit dans le document)

Formes

Un certain nombre de paramètres peuvent être définis à cette étape, mais nous reviendrons en détails ultérieurement.

Une fenêtre d’aperçu tout en bas du panneau, vous permet de voir les modifications en direct, on peut voir concrètement son comportement à l’application de l’outil.

Zone d'aperçu

Avant d’en venir en détails aux différents paramètres, il faut commencer par présenter les différents types de formes qui existent dans Photosohop CS 6.

 

Les différents types de formes :

Tous les types de formes (sauf les standards) qui existent actuellement sont apparues à partir des versions CS de Photoshop. Une forme particulière est apparue avec la version CS 6, les pointes érodables.

Il existe donc 4 grands types de pointes de forme. Sur la capture suivante je vous ai mis de la couleur.

  • en Rouge : pointe standard (toutes versions)
  • en Bleu : pointe en brosse (depuis CS 5)
  • en Jaune : pointe aérographe (toutes versions CS)
  • en Vert : pointe érodable (depuis CS 6)

Différents types de pointes

Voici maintenant les paramètres de chaque type de forme de pointe.

Standard.

Pointe standard

Brosse.

Pointe brosse

Aérographe.

Pointe aérographe

Érodable.

Pointe érodable

 

Les options du panneau Forme :

Forme de la pointe :

Pointe standard :

  • Taille : change la taille de la forme
  • Symétrie X et Y : change l’axe de symétrie de la pointe selon l’axe sélectionné. Fonctionne sur une forme dont la pointe n’est pas uniforme

Forme de la pointe

  • Angle : définit l’angle de rotation de l’axe de la forme

Angle

  • Arrondi : définit l’arrondi de la forme elliptique

Arrondi

  • Dureté : définit la taille même du centre de la forme. Plus une forme est dure moins elle sera floutée sur les contours

Dureté

  • Pas : définit l’espacement de la pointe sur le tracé, plus le pas est élevé, plus l’espacement sera important

Pas

Pointe brosse :

Ces pointes veulent donner un aspect « coups de Pinceau » réalistes et précis. En voici les caractéristiques (j’utilise toujours la même forme pour ces exemples).

  • Forme : vous pouvez choisir un paramètre prédéfini de la forme des pinceaux

Forme

  • Brosses : définit la densité de la brosse, avec beaucoup ou peu de poils

Brosses

  • Longueur : change la longueur des poils de la brosse. C’est surtout à l’usage que vous en apprécierez la différence

Longueur

  • Epaisseur : comme son nom l’indique, permet de définir l’épaisseur des poils composant la forme

Epaisseur

  • Dureté : voir les explications à Pointe standard
  • Angle : voir les explications à Pointe standard

Dureté Angle

  • Pas : voir pointe standard (capture d’un pas moyennement élevé)

Pas

Pointe aérographe :

Les pointes aérographes s’appliquent comme un aérographe en peinture traditionnelle. L’aérographe propulse de la peinture plus qu’il ne l’applique. Je ne décris que les options particulières à cette pointe, ainsi je ne reviens pas sur la Dureté, le Pas, etc…

  • Distorsion : définit la manière dont se projette l’aérographe, de manière fine ou étendue

Distorsion

  • Granularité : définit la manière dont l’aérographe propulse la peinture, plus il y a de granularité plus la peinture sera projetée finement

Granularité

  • Taille d’éclaboussure : définit si les éclaboussures de peintures sont épaisses ou fines
  • Nombre d’éclaboussures : définit si il y a une projection importante d’éclaboussures. (exemple en capture, taille et nombre d’éclaboussures moyens)

Taille et nombre d'éclaboussure

Pointe érodable (nouveauté de CS 6) :

Une pointe érodable a la même fonction qu’un Crayon à papier. Elle a donc la particularité de s’éroder, c’est-à-dire que la pointe s’use au fur et à mesure que l’on s’en sert.

Exemple avec une pointe taillée finement. Les pointillés représentant la surface du papier.

Pointe érodable

Après usage, la mine s’est érodée !

Pointe érodable

Je ne décris que les paramètres non communs aux autres pointes.

  • Adoucissement : définit l’usure de la mine, plus l’adoucissement est élevé, plus la mine s’use vite
  • Forme : vous pouvez choisir parmi plusieurs type de forme de pointe
  • Accentuer la pointe : rétablit la forme d’origine de la pointe

Personnalisé

Dynamique de la pointe :

Cette option permet de définir une certaine variation de la pointe de la forme. Contrôlable par le stylet.

  • Variation de la taille : selon le mode de contrôle choisi (pression du stylet par exemple), la taille de la pointe variera le long du tracé en fonction de la pression que vous appliquerez avec le stylet. Plus la pression sera élevée, plus la taille s’approchera du diamètre maximal de la forme. Si vous choisissez un contrôle Fondu, alors la taille s’atténuera progressivement selon une valeur définie. Par exemple, si vous définissez une valeur de 25 étapes, alors la taille du Pinceau s’amenuisera sur 25 étapes (voir capture suivante).

Variation de la taille

  • Diamètre minimal : définit le pourcentage minimal de mise à l’échelle de la forme. Uniquement quand la Variation de la taille est activée.
  • Echelle d’inclinaison : indique l’échelle appliquée à la hauteur avant la rotation. Il faut que le contrôle soit indiqué sur Inclinaison de la plume.
  • Variation de l’angle : si la pointe possède une forme spécifique, alors l’angle variera selon le contrôleur choisi. Si vous choisissez le contrôleur Direction, alors l’angle de la pointe se modifiera en fonction du sens du tracé.
  • Variation de l’arrondi : comme son nom l’indique, cela définit l’arrondi de la forme (c’est à l’usage qu’on peut bien comprendre cette fonction)
  • Arrondi minimal : définit l’arrondi minimal quand l’option précédente est active

Diffusion :

Cette fonction permet de définir le nombre et la position de la pointe selon les axes X et Y. Cela permet de diffuser une pointe de forme aléatoirement sur le tracé.

  • Diffusion : permet de définir comment se diffuse la pointe de la forme sur un tracé. Plus la valeur est élevée, plus la diffusion sera importante.
  • Nombre : définit le nombre de formes appliqués pour chaque pas
  • Variation numérique : définit la variation du nombre dans la diffusion.

Exemple en capture :

Diffusion

Texture :

Cet option permet de texturée une pointe de forme selon un motif choisi.

  • Echelle, luminosité et contraste : toute cette section permet de modifier la texture ajoutée à la pointe de la forme

Texture

  • Mode, profondeur, variation de la profondeur : permet de choisir la comportement de la texture vis à vis de la pointe de la forme. Ainsi vous pouvez en choisir son mode de fusion par rapport à la couleur choisie au préalable.

Comportement de la texture

Forme double :

Ce type de forme se dessine avec une double pointe. En fait, elle applique la texture de la deuxième pointe de forme à la première. Seules les zones d’intersection des deux formes sont dessinées. Il faut donc choisir la première forme de la pointe puis cocher Forme double et sélectionner une nouvelle forme. Vous pouvez ensuite en choisir le Mode de fusion, la Taille (définit la taille de la deuxième forme), le Pas, la Diffusion et le Nombre (voir les explications précédentes pour connaitre l’importance de ces paramètres).

Forme double

Dynamique de la couleur :

Cette dynamique définit les variations chromatiques de la peinture.

  • Variation premier plan/Arrière-plan : indique la variation entre les couleurs de premier-plan et d’arrière-plan. Plus le pourcentage est élevée, plus la variation sera importante entre les 2 couleurs.

Variation premier plan/Arrière-plan

  • Variation de la teinte : si cette variation est à 0%, alors la teinte sera précise entre les couleurs de premier-plan et d’arrière-plan. Le fait d’ajouter un pourcentage de variation, augmente les teintes entre les deux couleurs. Plus le pourcentage est élevée, plus il y aura de variation de teintes entre les deux couleurs.

Variation de la teinte

  • Variation de la saturation : identique que la variation précédente, sauf que pour ce paramètre il s’agit simplement de saturation ou désaturation.
  • Variation de la luminosité : identique que la variation précédente, sauf que pour ce paramètre il s’agit simplement de luminosité.
  • Pureté : identique que la variation précédente, sauf que pour ce paramètre il s’agit simplement d’éclat des couleurs.

Pureté

Transfert :

Ce paramètre définit les variations d’opacité et de flux de la peinture. Ces paramètres se contrôlent (je ne vais pas entrer dans les détails), en fonction du contrôleur choisi pour chaque option, cela aura une incidence sur le flux et l’opacité de la pointe de la forme.

Transfert

Certaines options restent grisées avec un outil de type Pinceau, elles servent effectivement avec l’outil Pinceau Mélangeur. Elles définissent les variation de flux, ainsi que les taux de mélange et d’humidité de la forme.

Transfert

Pose du pinceau (nouveauté CS 6) :

Cette option permet d’obtenir un effet stylet qui contrôle l’angle et position du Pinceau comme si on utilisait un Crayon sur une feuille. Ces options ne sont utilisables qu’avec un stylet.

  • Inclinaison X : définit l’inclinaison de la forme de gauche à droite
  • Inclinaison Y : définit l’inclinaison de la forme d’avant en arrière
  • Rotation : définit l’angle de rotation de la brosse
  • Pression : définit la pression de la forme sur le document

Angle et position

Les autres options du panneau :

Ces autres options ne sont pas paramétrables, on les ajoute ou pas en les cochant.

  • Bruit : ajoute du bruit sur les contours des formes, plus efficace quand les bords sont doux

Bruit

  • Bords humides : permet d’appliquer un effet “aquarelle” à vos coups de pinceau, avec accumulation de la peinture sur les bords

Bords humides

  • Accumulation (Aérographe dans les versions antérieures à CS 6) : simule les techniques de l’aérographe
  • Lissage : adoucit les courbes du tracé. Appréciable si on a la temblotte ! Attention cependant, les tracés peuvent être légèrement moins précis si le lissage est coché, mais c’est une option très appréciable quand on manie le stylet.
  • Protéger la texture : applique le même motif et la même échelle à toutes les formes texturées. Cela permet quand vous utilisez différentes pointes de forme texturées dans un dessin, de garder une cohérence dans la texture.

 

Voila, je pense avoir fait un tour assez complet des options du panneau Forme, n’hésitez pas à tester ces options pour créer des formes prédéfinies à l’infini. C’est vraiment dans l’utilisation que vous comprendrez l’intérêt de ces options. C’est donc à vous de jouer maintenant…

 

Ce tutoriel a été créé par HélèneM. Photoshoplus en a créé une nouvelle version, avec son autorisation.
Toute reproduction, exploitation ou diffusion du présent document est interdite.

Articles similaires :