Découverte de Photoshop

 

 

Ce tutoriel est écrit avec Photoshop CS 6.

 

Prise en main de Photoshop :

Photoshop est un outil logiciel qui permet de créer, modifier ou transformer des images.

Cet outil est une reproduction informatique de la table de travail d’un graphiste ou d’un maquettiste. On y retrouve les accessoires comme le papier, le crayon, la gomme, les pinceaux, les cutter, etc…

Photoshop permet de traiter une image numérique (image appelée aussi “bitmap” ou carte d’informations). Chaque information est appelée pixel.

Et oui, si on agrandi à la loupe une image nous voyons qu’elle est composée de carrés juxtaposés, un peu comme les motifs d’un tapis, point par point. Chaque point a une information propre de couleur (teinte) et de luminosité.

Fort agrandissement d'une image

Comme pour toutes actions informatiques, l’annulation d’une manipulation se fait par le menu Edition / Annuler… ou les touches Ctrl + Z.
Plusieurs annulations de suite se font par Aller vers l’arrière ou les touches Alt + Ctrl + Z.

Ouvrir Photoshop :

Pour lancer le logiciel il faut passer par son raccourci dans le menu Démarrer, de Windows.

Démarrer Photoshop par son raccourci

Si vous avez un système en 64 bits, il vous est possible d’installer Photoshop en 2 versions : 32 et 64 bits.

La version 32 bits est utile pour faire fonctionner par exemple les anciens filtres (ou plugins) de Photoshop.

 

Découverte de l’interface :

Voici l’interface ou Espace de travail de Photoshop.

Interface Photoshop CS6

L’espace de travail se divise en 5 parties principales :

  • La barre des menus, en haut
  • Le panneau des outils, à gauche
  • Les panneaux, à droite
  • La fenêtre des documents, au centre
  • La barre d’options de l’outil (ou panneau des options), en haut

La barre des menus, en haut :

Barre des menus

Les menus contiennent toutes les commandes de Photoshop.

De nombreuses commandes possèdent des raccourcis clavier.

Le panneau des outils, à gauche :

Panneau des outils

 

 

En cliquant sur la toute petite flèche en haut du panneau, on peut l’afficher de 2 façons, en vertical ou en réduit.

 

Ce panneau comme tous les panneaux, peut être déplacé et donc devenir flottant, il suffit de le prendre par sa barre du haut.

 

Dans ce panneau sont représentés sous formes d’icônes tous les outils du programme. Le Pinceau, la Gomme, le Pot de peinture ainsi que d’autres outils, que nous allons découvrir plus loin.

Les outils sont regroupés par catégories (ou famille), chaque catégorie est séparée par un trait fin horizontal.

Le 1er groupe en haut du panneau par exemple, contient 6 outils visibles. Lorsqu’un outil possède une petite flèche noire dans son coin inférieur droit, cela signifie qu’il y a des outils masqués de la même famille.

 

Pour afficher et donc accéder à ces outils masqués, il suffit de cliquer sur l’outil visible (icône), ce qui fait apparaître les outils secondaires. On peut alors les sélectionner en cliquant sur leur icône.

Sélection de l'outil Lasso polygonal

Les panneaux, à droite :

Les panneaux

 

 

Les panneaux accompagnent les outils, ils fournissent encore plus de paramètres que le contenu de la barre d’option, en haut de l’interface.

Certains paramètres ou commandes de l’outil sélectionné sont accessibles par ces 2 moyens, alors que d’autres ne sont présent que par un seul accès (barre d’outil ou panneau).

Tous les panneaux ne sont pas présent par défaut sur le coté droit. Pour accéder aux différents panneaux il faut utiliser le menu Fenêtre et cliquer sur le nom du panneau pour l’afficher.

Les panneaux visibles sont ancrés sur le coté droit de l’interface. On peut afficher un panneau en cliquant sur son icône. On peut déplacer un panneau (affiché) en le prenant par sa barre du haut, de façon à le positionner dans l’interface à sa convenance, dans ce cas un panneau est dit flottant.

 

 

 

 

La position des panneaux dans l’interface est automatiquement mémorisée par Photoshop, elle sera affichée à l’identique au prochain démarrage du programme. Vous pouvez donc positionner les panneaux à votre convenance dans l’espace de travail.

Le programme contient des Espaces de travail prédéfinis. On y accède par le menu en haut à droite, marqué Les indispensables.

On peut également mémoriser son propre Espace de travail, c’est à dire la position des panneaux dans l’interface, à l’aide de ce menu.

Pour mémoriser un nouvel espace de travail personnalisé :

déplacer et positionner les panneaux à votre convenance

cliquer sur Les indispensables et en bas de la liste qui apparaît, cliquer sur Nouvel espace de travail…

donner un nom et valider cette fenêtre

Création espace personnalisé

Ensuite cet espace pourra être chargé comme espace de travail et même réinitialisé, par ce même menu.

Si vous déplacez les panneaux, le panneau le plus utilisé étant le panneau Calques, il est préférable de le rendre accessible.

La fenêtre des documents, au centre :

Vide par défaut, c’est ici qu’apparaissent les documents de travail qui sont ouverts dans l’interface.

Il est possible, soit de créer un document vierge, soit d’ouvrir un document existant (image ou autre).

En créant un document vierge on peut, comme sur une vraie table de travail, placer une feuille de papier au centre et disposer des outils dont on a besoin.

Les menus (commandes) se trouvent en haut, le panneau des outils est à gauche et contient tous les outils de travail. À droite sont situés les panneaux qui permettent d’effectuer des actions (ou fonctions ou commandes) et de paramétrer les outils.

Exemple de documents ouverts dans la fenêtre des documents.

Fenêtre de documents

L’espace de travail peut s’afficher de 3 façons différentes : Standard, Plein écran avec menus et panneaux ou Plein écran sans menus ni panneaux.
Ces 3 modes sont accessibles en cliquant sur la dernière icône tout en bas du panneau des outils, ou directement à l’aide de la touche F.

Modifier les Préférences :

Il est également possible d’activer ou de désactiver certaines fonctions à l’aide du menu Edition / Préférences (cocher ou décocher les cases).

Dans l’onglet Général :

  • Fenêtre redimensionnée par zoom : si coché, permet de redimensionner la fenêtre du document à la même taille que le zoom
  • Zoom avec molette de défilement : si coché, permet de zoomer avec la molette de la souris. Pour dézoomer, maintenir la touche Alt
  • Centrer à l’emplacement du clic : si coché, zoom sur l’emplacement du clic ce qui permet de se déplacer dans l’image en même temps

Dans l’onglet Interface :

  • Ouvrir les documents dans de nouveaux onglets : si décoché, les documents ouverts ne s’empilent plus dans des onglets
  • Activer l’ancrage des fenêtres de document flottantes : si décoché, rend tous les document flottants

La barre d’options (ou panneau des options), en haut :

Exemples d’options de plusieurs outils.

Barre d'options des outils

Cette barre est en fait un panneau qui est, par défaut, solidaire du haut de l’interface, sous les menus. Ce panneau contient les options propres à l’outil sélectionné.

Par exemple si vous prenez l’outil Pinceau, le contenu de cette barre change et affiche uniquement les options du Pinceau.

On peut alors choisir les paramètres de l’outil sélectionné, par exemple pour le Pinceau on peut modifier sa Taille, son Opacité (transparence)…

Options de l'outil Pinceau

 

Présentation des outils :

Voici la fonction de tous les outils de Photoshop CS6.

Outils de sélection :

   Déplacement   V : permet le déplacement de sélections, de calques (d’image ou de texte) ou de Repère

   Rectangle de sélection   M : sélection rectangulaire avec ou sans proportions imposées. Maintenir la touche Maj pour tracer un carré.
   Ellipse de sélection   M : sélection en ellipse avec ou sans contrainte de taille. Maintenir la touche Maj pour tracer un cercle.
   Rectangle de sélection 1 rangée : sélection d’une rangée de 1 pixel de hauteur
   Rectangle de sélection 1 colonne : sélection d’une colonne de 1 pixel de largeur

   Lasso   L : sélection de forme libre
   Lasso polygonal   L : sélection par segments de droite
   Lasso magnétique   L : sélection à main levée avec reconnaissance automatique du contour de la zone sélectionnée

   Sélection rapide   W : sélection par glissement de l’outil sur une zone de l’image
   Baguette magique   W : sélection par clic sur une zone de l’image en fonction de la teinte, avec ou sans tolérance d’écarts à la référence imposée

Outils de recadrage et de tranche :

   Recadrage   C : sélection d’une zone à recadrer, avec ou sans contrainte de proportions, taille ou résolution de l’image
   Correction de perspective par recadrage   C : permet de transformer la perspective d’une image lors du recadrage
   Tranche   C : découpage d’une image en plusieurs sections pour permettre des réglages d’exportation Internet différentes d’une section à l’autre
   Sélection de tranche   C : sélection d’une tranche pour la rendre active

Outils de retouche :

     Correcteur localisé   J : permet de supprimer certaines imperfections et objets
     Correcteur   J : clonage d’une zone et sa copie avec préservation de la luminosité
     Pièce   J : clonage d’une zone sélectionnée à la main et sa copie avec intégration de luminosité, contraste et texture
     Déplacement basé sur le contenu   J : pour corriger des parties indésirables d’une image en prenant en compte une partie de celle-ci
     Œil rouge   J : permet de supprimer le reflet rouge provoqué par un flash

     Tampon de duplication   S : clonage parfait d’une zone et sa copie sur une autre (bordure nette ou floue, taille paramétrable)
     Tampon de motif   S : application d’un motif prédéfini ou personnalisé sur une zone de l’image

     Gomme   E : effacement partiel d’un dessin ou d’un calque pour le rendre transparent
     Gomme d’arrière-plan   E : utilisation plus sélective de la gomme sur un calque
     Gomme magique   E : effacement de tous les pixels similaires à ceux sélectionnés comme référence

     Goutte d’eau : création d’un effet de flou sur une zone de l’image
     Netteté : accentuation de la netteté en augmentant le micro-contraste d’une zone
     Doigt : adoucissement de certaines zones d’une image en mélangeant les couleurs localement

     Densité –   O : réduction de la densité d’une zone image. Taille, forme, dureté du contour, sont paramétrables.
     Densité +   O : augmentation de la densité d’une zone image. Taille, forme, dureté du contour, sont paramétrables.
     Eponge   O : augmentation ou réduction locale de la saturation des couleurs

Outils de peinture :

     Pinceau   B : application d’une couleur par touches successives
     Crayon   B : dessin de tracés aux bords nets
     Remplacement de couleur   B : remplacement d’une couleur sélectionnée par une autre couleur
     Pinceau mélangeur   B : simulation des techniques de peinture réalistes, telles que la fusion des couleurs et les différences d’humidité de peinture

     Forme d’historique   Y : permet de dessiner et faire apparaitre un état antérieur de l’image
     Forme d’historique artistique   Y : identique, avec en plus un fondu entre deux états (antérieur et actuel) d’une image

     Dégradé   G : réalisation de différents types de dégradé (linéaire, circulaire…) en vue du remplissage d’une zone de l’image
     Pot de peinture   G : remplissage d’une sélection ou d’un calque, avec une couleur uniforme à définir
     Dépôt de matière 3D   G : pour appliquer une texture sur un objet 3D (version Extended uniquement)

Outils de dessin et de texte :

     Plume   P : réalisation de tracés rectilignes ou curvilignes convertibles en sélection
     Plume libre   P : dessin vectoriel à main levée
     Ajout de point d’ancrage : ajout d’un point d’ancrage sur un tracé
     Suppression de point d’ancrage : suppression d’un point d’ancrage sur un tracé
     Conversion de point : Conversion d’un type de point en un autre, sur un tracé composite

     Texte horizontal   T : écriture de texte horizontalement
     Texte vertical   T : écriture de texte verticalement
     Masque de texte horizontal   T : sélection de la forme du texte, horizontale
     Masque de texte vertical   T : sélection de la forme du texte, verticale

     Sélection de tracé   A : sélection et manipulation d’un ou plusieurs tracé(s)
     Sélection directe   A : modification d’un point de tracé

     Rectangle   U : tracé vectoriel de forme rectangulaire
     Rectangle arrondi   U : identique mais avec des coins arrondis
     Ellipse   U : tracé vectoriel en ellipse
     Polygone   U : tracé vectoriel polygonal avec choix du nombre de côtés
     Trait   U : Tracé vectoriel de traits (pour lignes et flèches)
     Forme personnalisée   U : sélection d’une forme de tracé vectoriel parmi de nombreuses formes prédéfinies

Outils d’annotation, de mesure et de navigation :

     Pipette   I : permet de prélever de la couleur directement dans l’image
     Pipette de matière 3D   I : pour prendre de la matière sur un objet 3D (version Extended uniquement) (version Extended uniquement)
     Echantillonnage de couleur   I : affichage des valeurs de couleur pour des zones différentes (4 maximum)
     Règle   I : permet de mesurer les distances, les positions et les angles
     Annotation   I : permet de joindre une note à une image
     Comptage   I : compte les objets d’une image (version Extended uniquement)

     Main   H : navigation dans l’image quand elle est affichée avec un fort agrandissement (zoom) ou déplacement de l’image en mode Plein écran
     Rotation de l’affichage   R : permet de faire pivoter la zone de travail de manière non destructive (nécessite d’activer OpenGL dans les Préférences)

     Zoom   Z : agrandissement de l’affichage (ou diminution avec la touche Alt)

     Réinitialiser les couleurs par défaut   D : pour rétablir les couleurs Noir et Blanc
     Permuter les couleurs de premier plan et d’arrière-plan   X : inversion des couleurs de premier et d’arrière-plan

     Définir la couleur de premier plan ou d’arrière-plan : cliquer sur chaque icône de couleur (Noir et Blanc par défaut) pour afficher le Sélecteur de couleurs,
   puis choisir la couleur voulue.

     Mode Masque   Q : modification d’une sélection, sous la forme d’un calque utilisant une incrustation, en préservant la zone extérieure à la sélection

     Mode Fenêtre standard   F : affiche l’espace de travail en mode par défaut
     Mode Plein écran avec menus   F : affiche l’espace de travail en Plein écran, avec les menus et les panneaux
     Mode Plein écran sans menus   F : affiche l’espace de travail en Plein écran, sans les menus ni les panneaux

 

Ce tutoriel a été créé par ---/// F®K Design ///---. Photoshoplus en a créé une nouvelle version, avec son autorisation.
Toute reproduction, exploitation ou diffusion du présent document est interdite.

Articles similaires :